Le projet fiscal du PS va saigner la classe moyenne à blanc

Ce n’est pas un secret : le projet fiscal du PS s’inspire directement de l’étude menée par trois économistes français « à la mode » (Landais, Piketty et Saez), prônant une « Révolution Fiscale » (voir ouvrage).

Et quelle révolution ! C’est une véritable « restauration mitterrandienne » par l’impôt qui nous est promis.

Le principal effet de leur plan : saigner à blanc les classes moyennes pour financer la hausse des dépenses d’assistance sociale.


-D’abord, la fusion de l’IR, de la CSG et de la CRDS est une totale escroquerie intellectuelle.

Conséquence : les 10% les plus riches seront taxés à hauteur de 60% de leur revenu. Concrètement, toute personne gagnat plus de 8000 € par mois paiera 60 000 € d’impôts sur le revenu.

L’objectif de la manoeuvre : créer une sorte « d’impôt confiscatoire » pour les riches, agissant comme une « sanction morale » à leur égard… un moyen pour la société de se vanger de ses élites.

 « Faire de la France un enfer fiscal », voici le slogan de cette révolution.

 Mais ce que ne veut pas entendre Piketty, est que ce modèle fiscal aura pour effet inéluctable de provoquer une évasion fiscale massive. Or, les « élites » économiques du 21ème siècle sont « nomades » : les jeunes diplômés de Grandes Ecoles n’ont aucun strupule à s’intaller à l’étranger ; et le reste de cette population passe son temps entre divers pays d’Europe et les Etats-Unis. L’image du rentier portant ses valises de billets à frontière helvète est absurde : l’évasion fiscale est généralisée et incontrôlable.

 -Ensuite, les classes populaires seront exonérées d’Impôt sur le Revenu : on retire ainsi 50% des contribuables de l’équation.

Bref : 1, on surtaxe les riches, ce qui provoque leur fuite fiscale. 2, on écarte les classes populaires. 3, il ne restera plus que les classes moyennes pour payer la facture.

-Aussi, cette « Révolution » est bien prude puisqu’elle n’ose même pas poser la question de la faiblesse de l’impôt sur le revenu par rapport à la TVA.

Rappelons que l’IR est un impôt progressif (juste), quand la TVA est un impôt dégressif (injuste). Or, la TVA pèse pour 60% des recettes, et l’IR pour 20%.

Comment organiser une redistribution équitable des richesses, quand le principal impôt est dégressif, c’est-à-dire inéquitable ?

-Ajoutons, que le projet Piketty ne s’attarde pas une seconde sur le poids massif des cotisations sociales dans le coût du travail.

Pourtant, si on peur aujourd’hui parler de micracle économique Allemand, c’est aussi grâce à la réduction massive des coûts du travail dans ce pays, permettant aux entreprises de résister à la crise.

Or, le projet Piketty n’est autre que l’antithèse du projet fiscal Allemand.

Outre-Rhin, on a réduit de 25% le taux d’imposition en 25 ans ; de plus, 50% des recettes de l’Etat Allemand sont liées à l’IR, et seulement 25% à la TVA.

-Enfin, on ne peut parler de Révolution fiscale, sans se pencher sur la fiscalité locale. Pourtant, Piketty les oublie.

Les Collectivités Territoriales, c’est 50% de la dépense publique et 50% des fonctionnaires. Ce seront bientôt 80% des prestations sociales. D’ici 15 ans, la fiscalité locale sera plus lourde que la fiscalité d’Etat.

Si réforme fiscale il y a, elle doit englober les impôts locaux, leur structure, leur progressivité, leur mode de prélèvement, leur territorialisation. Ainsi, est-il normal que la Taxe d’Habitation ne soit pas tout à fait progressive ?

-Il n’y a qu’un seul point sur lequel on peut s’accorder avec T.Piketty : la nécessité d’un prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.

Cette réforme permettrait de diviser par 2 au moins le nombre d’agents de la Direction des Finances Publiques (contrôleurs du fisc et percepteurs), économisant ainsi 200 000 fonctionnaires, soit une économie – sur 5 ans – de plus de 600 millions d’euros pour l’administration ! 

Publicités

A propos aktes

Aktès propose des formations militantes en ligne pour tous les adhérant du MODEM.
Cet article a été publié dans Lanceurs de débats. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s