Sarkozy orchestre-t-il la montée du FN dans les sondages ?

Nicolas Sarkozy fait-il monter volontairement et artificiellement le Front National dans les sondages, afin de mieux se poser en sauveur de la Droite républicaine ?

Voici une thèse qui mérite d’être étudiée.

 

En effet, le spectre du 21 avril n’est pas seulement un bon outil de mobilisation pour le Parti Socialiste, prétexte à exiger des citoyens un « vote utile ».

Il devient, dans la perspective d’un éclatement de la droite par le Centre, un outil de mobilisation pour l’UMP.

En effet, alors que trois sondages successifs montrent une ascension fulgurante de Marine Le Pen (17% pour le CSA, 19% pour l’IFOP, 23% pour Harris), tous les partis évoquent, à demi-mot, la thèse de la manipulation. Tous parlent de « climat », de « double jeu ».

Sondages bidouillés ?

Dans le même temps, un rapport d’information, rendu en octobre 2010 par deux Sénateurs (voir le rapport) met le doigt sur le manque de transparence des sondages : nul ne sait aujourd’hui qui sont les commanditaires et les acheteurs (souvent deux personnes différentes) de ces sondages. Or, on sait que leur « commande » oriente fortement la construction du sondage et donc son résultat. Une premier doute s’installe.

Notamment lorsque l’on sait que les sondages politiques fait à moins de deux mois du scrutin sont totalement irréalistes (voir note Aktès sur les sondages). Ici, la méthode utilisée est la moins fiable de toutes : le vote par internet. Harris n’a aucun moyen de maîtriser ses résultats ou de faire des recoupements (voir article de Rue 89 sur la question).

La preuve que ces sondages sont tout simplement faux : Harris a trouvé un prétexte pour faire un nouveau sondage (voir article), dont les résultats seront – bien entendu – fortement différent. Nous aurons ainsi droit au classique 27% pour DSK / 25% pour Sarkozy, avec un FN à 17%… dans une fourchette de 1,5 point – je prends les paris.

Dans tous les cas, ce sera la preuve de l’absurdité grossière des sondages et du manque de professionnalisme des journalistes politiques, qui se contentent de répéter l’information sans jamais l’approfondir.

Pain béni pour Sarkozy.

L’UMP s’empare de ces résultats pour prôner le rassemblement à droite, mettre la pression sur des candidats potentiels comme Hervé Morin, qui risquent d’être accusés de « provoquer un 21 avril à l’envers ».

Il suffit de lire la réaction de Dominique Paillé dans Le Parisien : « cette poussée du FN une manifestation du doute à l’égard ou à l’encontre des partis de gouvernement (…), j’admet que le risque d’être absent du second tour est réel. Cela doit nous faire penser toujours plus au fait que nous devons dans notre camp n’avoir qu’un candidat pour porter nos couleurs. »

La boucle est bouclée. Le message envoyé à l’électorat traditionnel de l’UMP est clair : « ne pas voter Sarkozy au premier tour, c’est voter FN ».

Dès lors, comment ne pas croire qu’il y a, dans tout cela, comme un air d’illusionnisme ?

Publicités

A propos aktes

Aktès propose des formations militantes en ligne pour tous les adhérant du MODEM.
Cet article a été publié dans Indiscrétions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s