Retour sur le scandale du budget des voeux politiques

Tout le long du mois de Janvier, voeux et galettes des rois se succèdent sans interruption.

Chaque élu cumulant les rassemblement, comme il cumule les sièges, le tout sous prétexte de « fixer des orientations ».

Le total des frais de vœux représenterait 0,2 % du PIB selon l’Institut Tocqueville. Sans aller jusque là, on peut dire que leur coût est bien trop important, compte tenu de la situation de nos finances publiques.

Chaque réception compte un buffet et l’Etat compte 300 institutions (Ministères, Assemblées, Conseils, Autorités…) ainsi que 600 directions administratives.

Ajoutons à cela l’échelon local : 1000 Départements, Régions et grandes villes.

Chacun de ces groupes organise en moyenne 1 semaine de vœux par an. Soit 5 fêtes pour 1900 organisations, pour un total de 9500 vœux, rassemblant chacune une centaine de personnes – en moyenne – journalistes compris.

On obtient ainsi 1 million de participants.

Si le coût d’accueil de chaque, champagne, buffet et main d’oeuvre comprise, s’élève à 30€ en moyenne (selon professionnels) on obtient un chiffre de 30 millions d’euros.

S’y ajoutent les campagnes d’affichages publicitaires des vœux des Présidents de Conseils Généraux, Régionaux et des Maires, ainsi que les frais d’envoi massif de cartes de vœux.

Le calcul de ces dernières dépenses étant malheureusement impossible, mais devant assurément dépasser la dizaine de millions d’euros.

Bien sûr, il ne s’agit que de gouttes d’eau. Mais ces 30 à 50 millions d’euros permettraient de bâtir plusieurs centaines de logements HLM, de remettre en état plusieurs universités ou financer de nombreux investissements pour soutenir nos PME à l’exportation.

La France pourrait s’inspirer de l’exemple Allemand, où les voeux ne sont qu’une formalité d’usage à l’égard des collègues de travail.

Elles sont aussi là les économies budgétaires, et pas dans la suppression des crédits au développement des quartiers populaires ou des zones rurales !

Publicités

A propos aktes

Aktès propose des formations militantes en ligne pour tous les adhérant du MODEM.
Cet article a été publié dans Lanceurs de débats. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s