Coup de Projo sur… le Shadow Cabinet du MoDem.

Depuis septembre 2010, le MoDem s’est doté d’un Shadow Cabinet, sur le modèle britannique.

Composé de 22 élus confirmés – dont 8 femmes – il a pour porte-parole Yann Wehrling et est animé par François Bayrou.

En rassemblant cette « équipe solide et solidaire », Bayrou a souhaité répondre aux accusations de solitude, trop souvent entendues.

Les principaux portefeuilles sont ainsi distribués : l’Economie à Robert Rochefort, l’Intérieur à Olivier Henno, la Justice à Nathalie Griesbeck, l’Education à Jacqueline Gourault, les Affaires Sociales à Jean-Marie Vanlerenberghe, les Affaires Etrangères pour Marielle de Sarnez, la Défense à Bernard Lehideux, etc…

Pour connaître les 22 noms : http://www.mouvementdemocrate.fr/organisation/equipe-shadow-modem-210910.html

Un instrument indispensable, mais imparfait.

Il lui manque trois choses pour pouvoir attirer l’oeil des médias et intéresser l’oreille des citoyens – dans l’ordre car c’est ainsi que cela fonctionne : des jeunes, des grandes gueules et des innovations.

Des jeunes pour incarner le « renouveau », le « changement », la « nouvelle génération » de femmes et d’hommes politiques.

Des grandes gueules pour attirer l’oeil des médias, obtenir des invitations sur les plateaux télés, les radios, les journaux. Le MoDem est un petit parti qui ne dispose pas de « portier » au sein des grands médias : il doit mettre le pied dans la porte.

Le MoDem, à l’instar des Mélenchon, Joly, Villepin et même Le Pen, ne peut exister médiatiquement sans jongler avec des pavés… pas besoin de les lancer !

Enfin, les articles des membres du Shadow Cabinet, postés sur le site du modem, se cantonnent trop souvent à des déclarations d’intentions. Potasser deux ou trois propositions innovantes, décalées, « border-line » (ou bordère-line… centrist joke), que l’on puisse mettre en avant, encore et encore, dès que l’occasion se présente, même si elles ne figurent pas au Projet Humaniste ! Voilà qui pourrait attirer les oreilles des citoyens et donner le sentiment – car tout est affaire de sentiment – que le MoDem est un parti de bosseurs !

Une petite proposition pour la route : l’élargissement du Shadow Cabinet à 3 nouvelles recrues. Un mini-remaniement qui porte à 25 le nombre de membres et permet l’émergence de 3 jeunes figures – pas nécessairement élues – notamment le Président des Jeunes Démocrates et des personnalités fortes tel Alain Dolium.

Publicités

A propos aktes

Aktès propose des formations militantes en ligne pour tous les adhérant du MODEM.
Cet article a été publié dans Coups de projo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s